Henri Pagès

Capitaine de réserve de l'Armée de l'Air

"Un de mes amis m'a communiqué l'adresse du Cercle Jean Bastien-Thiry, dont j'ignorais l'existence et j'ai été très heureux de savoir que le souvenir de ce grand officier se perpétue.

Cette lettre que je vous adresse, c'est pour vous signaler que j'ai très bien connu le Colonel Jean Bastien-Thiry à une époque de ma vie militaire. En effet, en juillet 1953, affecté au CIEES de Colomb-Béchar (Sud Oranais) en qualité de Sergent, j'ai eu l'insigne honneur de servir sous ses ordres aux Services Méthodes, où il était le chef de Service des recherches d'ogives d'engins perdus dans le désert après essais. Cela a duré plus de 3 ans, dans les sites d'Hammaguir et de Bouhamama. Nous avons volé plusieurs fois sur CORMORAN pendant ce séjour. J'ai gardé de ce jeune capitaine (IMA) Bastien-Thiry un souvenir impérissable, et sa gentillesse et son grand savoir (mathématiques) nous ont amenés à devenir des officiers ; car il dispensait à cette époque, en plus de son travail, des cours de physique et de mathématiques à ceux qui voulaient devenir officiers. Si je me souviens bien, le Colonel Bastien-Thiry était polytechnicien..."